Business Management
6 mins Lecture

Comment créer un lieu de travail agréable?

Pascal Gauthier
Rédigé par

Double victoire pour l’EHL


10_2020-09_2021_FR(1)La rentrée a été chargée et spéciale à l’EHL pour de nombreuses raisons, principalement liées à la mise en place de méthodes d’enseignement innovantes comme HyFlex et à l’adaptation à la nouvelle situation mondiale. À ma grande joie et satisfaction, nous avons récemment reçu deux prix prestigieux en matière de certification des employeurs. Le magazine Bilan nous a nommés (pour la troisième année consécutive) « meilleurs employeurs » en Suisse dans sa catégorie éducation, en matière de meilleures pratiques dans le domaine des ressources humaines en Suisse romande. En outre, l’organisation Great Place to Work a reconnu que nous étions un endroit où il faisait bon travailler en nous attribuant sa certification.

De nombreuses questions m’ont été posées à la suite de cette double victoire exceptionnelle. Comment fonctionne la certification ? Quelles mesures l’EHL a-t-elle prises ? Quels conseils puis-je donner aux autres entreprises ? Comment conserver une telle distinction ? Quels ont été les plus grands défis ?

Je m’efforcerai de présenter les raisons pour lesquelles l’EHL mérite, selon moi, de recevoir ces deux prix : un travail de longue date fondé sur une culture de confiance, un fort sentiment de fierté, une profonde motivation, une identité marquée, et enfin la volonté d’accroître l’attractivité de la marque employeur.



Pourquoi l’EHL participe-t-elle au processus de certification ?


En règle générale, je suis convaincu qu’un point de vue objectif présente bien des avantages. Cela nous permet de comprendre qui nous sommes et comment nous sommes perçus de l’extérieur et de l’intérieur (le réseau Great Place to Work, par exemple, analyse comment les employés perçoivent leur entreprise et ce qu’ils pensent d’elle).

Ce classement des lieux de travail constitue chaque année une référence majeure qui permet de comparer des entreprises de taille, de catégorie, de ressources et de niveau similaires. Non seulement la première place renforce nettement le fait d’être « le meilleur », mais elle contribue grandement à créer un « ambassadeur de marque » qui transmet un message bien plus fort que toute forme de publicité ou de relations publiques.



Découvrez le profil de l’École hôtelière de Lausanne sur le site web de Great Place to Work


Qu’apporte la certification ?


Tout d’abord, la certification est un moyen de défendre les valeurs fondamentales de l’EHL et de montrer comment celles-ci sont intégrées dans notre vie quotidienne et professionnelle. Il y a quelques années, l’Ecole a réuni 500 étudiants, anciens élèves et membres du personnel, et leur a demandé de réfléchir à 5 mots clés qui représentaient l’EHL. Les résultats, recueillis et rassemblés par une société externe, étaient les suivants : excellence, famille, respect, enseignement et innovation. L’EHL met un point d’honneur à appliquer ces valeurs au quotidien sous forme de mots ET d’actions : autrement dit, elles sont bien plus que de simples mots sur une affiche ! Nos valeurs constituent également une sorte d’identité de marque ; les anciens élèves et le personnel de l’EHL sont facilement reconnaissables grâce à elles.


Par ailleurs, le label d’excellence est très efficace pour maintenir la rétention, la loyauté et la motivation des employés – les objectifs ultimes auxquels toute entreprise aspire. Comment mettre en œuvre au mieux ces qualités ? Pour nous, il s'agit de transmettre sur le lieu de travail une identité, des valeurs et une orientation claires, puis les relayer en dehors de l’entreprise.


Comment fonctionne le processus ?


Magazine Bilan


Bilan est un magazine d’affaires bimensuel suisse romand de référence, publié à Genève. Le jury est composé de son rédacteur en chef et de plusieurs journalistes qui évaluent un questionnaire spécifique à l’aide d’une grille que chaque entreprise participante remplit.
L’EHL a remporté le prix du meilleur employeur pendant trois années consécutives dans la catégorie éducation et entreprises de taille moyenne. Cette année, nous occupons la septième place de son classement général des entreprises – une très belle position derrière la Vaudoise Assurances, La Mobilière et Procter & Gamble (il est intéressant de noter que ces entreprises excellent toutes en matière de congé paternité régulier et de crèches sur site).


Organisation Great Place to Work


L’organisation Great Place to Work a une approche peut-être plus approfondie pour définir ses critères, d’une part parce qu’elle implique les employés, et d’autre part parce qu’elle s’occupe à la fois de la certification ET de la labellisation.


Great Place to Work me demande de réaliser un « audit culturel », tandis que dans le même temps, les membres du personnel sont invités à répondre anonymement à 60 questions envoyées par courrier électronique. L’EHL a un taux de confiance de 73 %, ce qui signifie que la majorité des personnes interrogées sont « d’accord » ou « largement d’accord » pour dire que l’EHL est une entreprise où il fait bon travailler. Cela fait une grande différence lorsque c’est l’employé lui-même qui qualifie son lieu de travail comme étant « le meilleur ». 9 membres du personnel sur 10 affirment être fiers de travailler pour l’EHL, alors que 8 sur 10 disent apprécier la « contribution citoyenne » de l’entreprise.


Enfin, Great Place to Work propose une sorte d’accompagnement pour vous expliquer en détail les résultats de votre entreprise et vous aider à analyser en profondeur les cinq catégories de questions suivantes : crédibilité, respect, équité, fierté et convivialité. En collaborant avec elle chaque année, nous pouvons constater les améliorations apportées et la croissance de notre indice de confiance. L’organisation nous donne un aperçu précieux des réactions de notre personnel sur le lieu de travail.



Conseils généraux pour tous les employeurs


L’instauration de l’empathie et de la confiance entre les employés et la direction devrait être le fondement de toute entreprise. Il faut être ouvert à la communication, écouter les remarques et les préoccupations des employés ainsi qu'être prêt à prendre au sérieux les problèmes du personnel et à y apporter des réponses. Il ne faut pas hésiter à mettre en œuvre des changements qui font la différence. En somme, la direction doit s’engager de manière générale à être un employeur exemplaire.
Il importe également de rendre le lieu de travail attrayant à tous les niveaux. À l’EHL, nous sommes fiers d’être particulièrement généreux en ce qui concerne les avantages et les bénéfices accordés à notre personnel. Nous offrons des espaces de travail modernes, jusqu’à sept semaines de vacances, des repas gratuits de haute qualité sur le site, des places de parking gratuites, des possibilités de télétravail, des activités sportives et culturelles, un service de blanchisserie, un salon de coiffure, ainsi que des réductions sur nos installations internes et externes et sur nos programmes de formation. Notre lieu de travail favorise l’épanouissement des étudiants et du personnel ainsi que le développement de leur potentiel. L’objectif est de donner envie à chacun de sortir de son lit et de venir travailler !

Want to have a deeper understanding of the hospitality industry? Look at EHL's Hotel Management Online Courses. Discover


Comment rester au top


C’est probablement l’une des questions que l’on me pose le plus souvent ! Il ne fait aucun doute qu’il est important de rester au top et de ne jamais se reposer sur ses lauriers. S’agissant de l’EHL, il est tout simplement dans son ADN de toujours être tournée vers l’avenir. L’Ecole est née avec cet esprit novateur et pionnier, elle est souvent considérée comme le type d’institution où tout se produit « en premier ».


En 1893, c’était, après tout, la première école de ce genre ! Puis, elle a été la première à accepter des étudiantes, à intégrer des stages dans ses programmes, à dispenser des cours en anglais, à recevoir l’accréditation HES⁠-⁠SO… Et je pourrais continuer ! Nous ne nous sommes jamais reposés sur nos lauriers. Le prix Bilan, que nous avons remporté pendant trois années consécutives, confirme que l’EHL est un centre professionnel stimulant où les personnes veulent travailler, enseigner, étudier et échanger des idées. Nos collaborations et notre expansion nous ont permis de créer non seulement notre programme de master il y a quatre ans, grâce à la synergie avec les universités de Houston et de Hong Kong, mais aussi le Village de l’innovation de l’EHL, l’Institut de recherche et les campus de Passugg et de Singapour.


Un autre facteur clé pour rester au top est de toujours se remettre en question : « Que pourrions-nous faire mieux ou différemment ? Comment pouvons-nous nous améliorer ? ». Il est essentiel de savoir s’adapter aux changements. Il suffit de voir la direction que prend l’éducation en conséquence de la crise du COVID-19 et à la nouvelle situation mondiale : l’EHL a adopté le modèle d’enseignement HyFlex en quelques jours et envisage déjà de numériser entièrement ses programmes pour créer prochainement un campus virtuel.


Pendant des années, l’Ecole a été copiée et imitée par beaucoup. Cela prouve certainement que l’EHL fait quelque chose de bien. Il vaut bien mieux être copié que copier.


Nos plus grandes réussites


J’estime qu’au cours de mes sept années d’exercice à l’EHL, le niveau de l’Ecole est resté élevé à bien des égards. Par exemple, je sais que notre salaire minimum est 13 fois supérieur à celui d'autres entreprises pour les emplois les plus modestes (4 200 francs suisses). Grâce à notre programme de soutien aux familles, nous aidons les parents qui travaillent à placer leurs enfants dans les établissements de garde les plus adaptés.


Chaque fin d’année scolaire, nous organisons en juin la « semaine de remerciement », qui comprend des activités destinées à remercier les membres du personnel pour leur travail et leur contribution exceptionnelle à l’école. En plus d’être de nature festive, ces petites attentions nous permettent d’exprimer notre gratitude envers nos employés les plus dévoués.


Je suis très fier de la manière dont l’EHL a géré le début de la crise du COVID-19, notamment en ce qui concerne la réduction des horaires de travail pendant le confinement. Certains salaires étaient censés être réduits à 80% à cause de cette réduction. Cette mesure visait les employés qui ne pouvaient pas télétravailler parce que leurs fonctions ne le leur permettaient pas: par exemple le personnel du bar et les agents d’entretien. Il ne semblait pas acceptable que ces employés perde 20% de leur salaire. Le comité exécutif et les membres de la direction élargie ont donc décidé de réduire volontairement leurs salaires afin de permettre le paiement intégral des salaires les plus bas. Ce type de geste contribue à établir une base de confiance et d’empathie. À l’EHL, nous nous engageons à trouver les meilleures solutions pour notre personnel.

Rédigé par

EHL Chief Culture & Marketing Officer

Vous avez une histoire à partager ? Devenez un contributeur d'EHL Insights !

En savoir plus